Philosophie méditative

Chercher à comprendre reste le principal leitmotiv de l'Humain.

Mais ressentir, n'est-ce pas le plus important ? Car si le cerveau veut avoir des explications tangibles, concrètes, il lui arrive parfois de se tromper et de classer l'information dans une mauvaise case.

Surtout que les neurosciences nous indiquent bien que ce dernier ne fait aucune différence entre le réel et l'imaginaire.... Imaginez justement le mouron que l'on se fait en projetant nos angoisses sur demain ou l'avenir proche ?

Tandis que lorsque vous ressentez, ce qu'il est au moment présent c'est. Juste c'est .... Pas d'explication à chercher, ou à donner, C'EST, juste c'est....


Et si on arrêtait de vouloir tout comprendre par notre tête, puis si on commençait par ressentir profondément ce que la vie nous propose, au moment présent ?


C'est sûrement un grand défi pur certains et une évidence pour d'autres...


Pour se familiariser avec cette manière d'être au monde, la sophrologie permet de se relier plus finement à ce que notre monde intérieur perçoit t vit, à observer d'un œil plus tendre, moins inquisiteur, en accueillant pleinement ce qui est.

Car lorsque nous sommes en résistance, en conflit avec ce qui est, alors notre corps et notre mental semblent ne plus être harmonieux, et de là, les choses deviennent difficiles.

L'écart entre ce qui nous voudrions et ce qui est nous tend.


Alors prenons soin de nous, du mieux que nous puissions ! Ménageons notre monture!


Einstein d'ailleurs voyait ça comme illustré sur l'image jointe ici.

Et vous, qu'en pensez-vous?



Posts récents

Voir tout